01.04.2019

Les meilleurs poissons d'avril du monde entier

Poisson d'avril

Si les origines du poisson d’avril en France sont multiples, la plus répandue nous fait remonter au XVIe siècle quand le roi Charles IX a décidé de faire commencer l’année le 1er janvier au lieu de l’habituel 1er avril. La population s’est alors mise à célébrer le début d’année en s’offrant des présents le 1er janvier, mais certains réfractaires n’ont pas tenu compte de ce changement. Pour se moquer de ces personnes, les gens se sont donc mis à leur faire de faux cadeaux et des blagues le 1er avril. Le jour de la farce s’est ensuite exporté dans le monde entier et nous vous présentons dans cet article des poissons d’avril mémorables venus des 4 coins de la planète.


En Angleterre

Dans les pays anglophones, et tout particulièrement chez nos voisins anglais, on parle de l’« April Fool's Day », que l’on peut traduire par « jour de la duperie ». Les meilleurs canulars version british sont souvent diffusés par les grands médias eux-mêmes très imaginatifs. Parmi les plus originaux, le reportage de la BBC en 1957 sur l’arbre à spaghetti ou encore son annonce en 1980 qui a fait croire aux anglais que la célèbre horloge Big Ben allait passer au digital ! Amazing !

Big ben avec horloge digitale
 

En Allemagne

Chez les Allemands, après avoir fait une blague à quelqu’un, il est de coutume de lancer un « April, April ! ». Une expression existe d’ailleurs dans ce contexte « jemanden in den April schicken » signifiant « expédier quelqu’un dans le mois d’avril ». Une autre existe même pour qualifier les personnes qui ont cru à la blague : on les nomme « Aprilesel », c’est-à-dire « âne d’avril ». En Allemagne, le plus gros poisson d’avril a eu lieu en 1974 quand un journal national a diffusé des conseils pour élever des poules de toutes les couleurs. Inspirés ces Allemands !

Poules
 

En Espagne

À l’instar des pays sud-américains, il existe en Espagne une fête comparable à notre coutume du 1er avril. Cet événement tombe en revanche le 28 décembre et on l’appelle « el día de los inocentes ». On y commémore à l’origine un massacre mais cette date est depuis devenue la journée des plaisanteries. Nuance cependant, ce ne sont pas des poissons mais des petits bonhommes en papier que l’on accroche au dos des personnes dont on veut se moquer. En 2010, le média sportif Sport.es avait fait croire aux mordus de foot que le fils de José Mourinho, alors entraineur du Réal Madrid, allait jouer chez l’ennemi historique, le FC Barcelone.

Stade de football
 

Irlande

Du côté des Irlandais, le jour de la blague se fête le 1er avril, comme chez nous. En 2011, la célèbre compagnie aérienne irlandaise Ryanair a diffusé une annonce stipulant que ses vols seront désormais interdits aux enfants à cause des pleurent et des cris qu’ils déclenchent dans les avions. Pour être crédible, la compagnie low-cost avait expliqué s’être basée sur une grande étude européenne qui révélait que les gens étaient prêts à payer plus chers leurs billets d’avion pour éviter de supporter les enfants des autres. Culoté !

Vol d'avion
 

Aux États-Unis

De l’autre côté de l’Atlantique, nos amis américains s’amusent également à jouer des petits tours à leurs amis et même aux inconnus. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la pratique la plus connue consiste à regarder les chaussures de son voisin et de lui faire croire que son lacet est défait. Plus original cette fois, l’Armée Américaine a fait croire en 2013 aux citoyens qu’elle avait engagé des chats au sein de ses équipes pour profiter de leurs grandes capacités olfactives et sensorielles. Bien vu !

Armée de chats

Pour conclure en beauté, saviez-vous que le plus français des poissons d’avril étrangers a été réalisé par l’incontournable BBC britannique qui annonçait en 2013 que l’écrivain William Shakespeare était en fait français ? Et si c’était finalement vrai… ?